Biographie / Parcours

Fabienne Blas découvre les masques en 1981 au « Carré Sylvia Monfort » de Paris avec les élèves de Donato Sartori et se passionne très vite pour les masques de commedia Dell ’Arte , parallèlement aux cours de mime, théâtre et danse.

Diplômée en 1983 du « Carré Sylvia Monfort », elle rejoint l’année suivante différentes compagnies de théâtre et crée des masques pour le spectacle vivant.

Depuis, les masques voyagent avec les compagnies théâtrales (festival du théâtre forain de Namur, festival du théâtre Européen de Grenoble, Festival de théâtre de rue d’Aurillac, Festival d’Avignon …)

En 1992, tout en continuant la création pour le théâtre, Fabienne décide d’explorer d’autres horizons « masqués » ! Que de découvertes, que de richesses ! En particulier les carnavals d’Europe et plus encore la tradition des masques des pays de l’Est (Slovanie, Hongrie, Moldavie…) .

« C’est une recherche passionnante, ici, village de berger, les masques sont en laine, là, en écorce puisque les hommes sauvages sortent de la forêt pour chasser l’hiver, là encore en plumes représentant des oiseaux migrateurs qui dénoncent l’exode rurale, ailleurs en fil et dentelles fabriqués par les femmes pour accueillir le printemps. Autant de signes à interpréter et qui rendent les matériaux utilisés évidents. »

Dès lors , son expression trouve d’autres gestes et d’autres matériaux ( le cuir, la paille, la toile, le bois…) qui répondent aux merveilleuses traditions encore très présentes en Europe mais aussi à ses envies de création et à ses racines du Nord.

Naissent alors ses expositions « Bestiaire et Hommes Sauvages » dans différents lieux culturels, galeries et « lieux d’histoire » tels que le festival de l’eau en Auvergne, les Chapelles des pénitents blancs de Mende et des pénitents de Chaudes Aigues, ou encore au Château de Montvalat…

La Galerie French Arts Factory présentera dans son espace Germanopratin le travail de Fabienne Blas dans le cadre de son exposition « Masques… » du 23 janvier au 2 Mars 2019.