Biographie / Parcours

Formée à l’Ecole du Louvre et aux cours du soir des Beaux-Arts de Nantes, Isabeau d’Abzac plie, tord, fait ployer le fer, encolle et sculpte…. et donne vie à de gracieuses dames de papier aux longues jambes effilées ; illuminées de l’intérieur, elles semblent danser.

Sous la plume de Chantal Lyard, Isabeau confie : « Elles ne dansent pas, elles marchent. Si elles progressent dans la beauté, c’est parce qu’elles croient que leur devoir est de toujours se dépasser ». L’artiste s’est inspirée de l’endurance de femmes observées dans des contrées lointaines, de femmes qui luttent pour se hisser au-dessus du monde matériel. « Un rêve d’apesanteur, un corps presqu’envolé, où toute laideur s’évanouit… Ces femmes sont grandes pour protéger le monde et le détacher de la douleur des jours. »

Animées d’une même lumière et réalisées à partir de techniques mixtes, fil de fer, résine, papier de soie, plâtre … , elles évoluent depuis 2000 au fil des expositions de leur créatrice, en France et à l’étranger.

En 2010, l’artiste a réalisé la crèche de Notre Dame de Paris et celle de Saint André de l’Europe (Paris) en 2014. Ses sculptures figurent dans des collections privées à Paris, Mexico, Genève, Bilbao et Bologne.