Biographie / Parcours

Pour Marie-Madeleine Vitrolles, tout a commencé par une rencontre avec la matière « Terre » : rugueuse ou douce, malléable et sensuelle.

De cours d’arts plastiques en stages d’émaillage et de raku, elle a appris à la dompter au fil du temps tout en affirmant sa présence.

Peu à peu, elle a abordé l’univers de la céramique et choisi la femme pour traduire des sentiments oscillants entre la vulnérabilité, la crainte de briser un fragile équilibre, l’impuissance et la force ; sont nées alors des figures féminines longues et fières, aux corps brûlés, comme écorchées, mais qui gardent au fond d’elles un espoir.

Aujourd’hui, l’artiste associe son travail de modelage à celui de la composition afin de souligner ses thèmes de prédilection : la solitude ou l’attente, le partage et la complicité.

Réalisées en grès chamotté (parsemé de petits grains plus épais), recouvert d’engobe (porcelaine avec des oxydes) puis émaillé, les femmes de céramique de Marie-Madeleine sont exposées depuis 2002 dans de nombreux festivals, galeries et salons en France, dont au Salon des Créateurs de l’Espace des Blancs Manteaux à Paris en décembre dernier.

La galerie French Arts Factory accompagne de façon permanente l’artiste et présente régulièrement dans son espace de Saint-Germain des Près ses sculptures céramiques.